But et mission

Au Canada, chaque année, 300 collisions et incidents dus à l’intrusion se produisent aux passages à niveau et le long des voies ferrées et entraînent la mort ou des blessures graves à près de 130 personnes. Pratiquement tous ces incidents auraient pu être évités.

Opération Gareautrain sauve des vies en éduquant les Canadiens à propos des dangers autour du domaine ferroviaire et des trains. Notre mission est de prévenir les collisions entre les trains et les véhicules motorisés. Nous travaillons également à prévenir les incidents dus à l’intrusion qui mènent à des blessures ou même la mort. Nous faisons près de 500 présentations par année dans des écoles, des clubs de jeunes, des associations de conducteurs, des clubs de motoneigistes et plusieurs autres organisations communautaires. Nous travaillons de concert avec l’industrie ferroviaire, les gouvernements, les services de police, les médias, et autres organisations ainsi qu’avec le public pour accroître la sensibilisation à la sécurité ferroviaire.

Origines

Depuis 30 ans, Opération Gareautrain poursuit un parcours unique et méritoire. Les agences gouvernementales et les entreprises de chemin de fer sont, depuis longtemps, préoccupées par les pertes de vie inutiles ainsi que par les blessures reliées au chemin de fer. Pour être proactives dans la réduction de ces incidents, les entreprises de chemin de fer ont uni leurs efforts avec les gouvernements fédéral, provinciaux et municipaux au Canada pour créer des programmes continus et percutants afin d’améliorer la sécurité ferroviaire. Le résultat fut Opération Gareautrain.

Partenaires

Opération Gareautrain est un partenariat public-privé unique faisant la promotion de la sensibilisation pour aider à sauver des vies et pour réduire les souffrances découlant des blessures survenues lors d’incidents aux passages à niveau et dues à l’intrusion sur le domaine ferroviaire. Financée par l’Association des chemins de fer du Canada et par Transports Canada, cette initiative de partenariat est conseillée par le comité consultatif national d’Opération Gareautrain, qui guide le directeur national sur le développement et l’implantation du programme. Ce comité consultatif est coprésidé par des représentants de Transports Canada et de l’Association des chemins de fer du Canada. Il est également constitué de représentants, entre autres, du Conseil canadien de la sécurité, du CN, du CP, de VIA Rail Canada, de la Police provinciale de l’Ontario, de la Sûreté du Québec, de GO Transit et de la Conférence ferroviaire de Teamsters Canada.

Le programme

Les quatre volets du programme sont l’éducation, l’application de la loi, l’ingénierie et l’évaluation.

ÉDUCATION

Le succès d’Opération Gareautrain est lié à l’éducation des gens de tous âges à propos des dangers reliés aux passages à niveau et des répercussions sérieuses de l’intrusion sur le domaine ferroviaire. Les méthodes utilisées pour rejoindre le public incluent la production et la distribution de matériel éducatif, d’activités éducatives pour les premières années du primaire ainsi que pour les cours de conduite, des présentations communautaires ainsi que de la couverture médiatique.

APPLICATION DE LA LOI

Des lois sont en place pour encadrer les conducteurs et les piétons quant à leurs droits et leurs responsabilités aux passages à niveau et sur le domaine ferroviaire. Toutefois, sans l’application de la loi, ces règlements continueront à être ignorés et des incidents continueront à se produire. Alors, les services provinciaux et municipaux de police sont exhortés à s’occuper des conducteurs et des piétons qui négligent de se conformer aux lois et qui mettent en danger leur vie ainsi que la vie des autres.

INGÉNIERIE

Les passages à niveau, le domaine ferroviaire et les passages piétonniers doivent être sécuritaires, soit au niveau opérationnel ou structurel, et des améliorations doivent y être apportées lorsque nécessaires. Afin de s’assurer d’un haut niveau de sécurité, le processus administratif d’amélioration des emprises ferroviaires doit être révisé et modifié lorsque nécessaire. Il en va de même pour le public qui doit être informé davantage sur les programmes, qu’ils soient fédéraux, provinciaux ou autres, visant à améliorer la sécurité ferroviaire.

ÉVALUATION

Afin de maintenir la qualité d’Opération Gareautrain, ses résultats doivent être mesurés par rapport aux objectifs mis de l’avant. Cette évaluation doit être réalisée sous la supervision du directeur national. Des sommes sont allouées pour de l’assistance technique ainsi que pour de l’assistance au programme.